Page principale | Plan du site | Nous contacter

Notre Travail

Les projets actuels

Groupe de bénéficiares de la bourse
"Mon objectif est de DEF"

Programme de Bourse des Ambassadeurs des Etats Unis en faveur de la Scolarisation des Filles (AGSP)

Au Mali, World Education met en œuvre le Programme de Bourse des Ambassadeurs des Etats Unis en faveur de la Scolarisation des Filles (AGSP), qui fournit l'appui complet pour l'éducation des filles en Afrique. L'AGSP, une composante clé de l'Initiative pour l'Education en Afrique du Président des Etats-Unis, fournit des appuis sous forme de bourses, de mentoring, et sensibilisation parentale et communautaire pour faire la promotion de l'éducation des filles, et d'activité de sensibilisation sur le VIH pour prévenir et atténuer la propagation du VIH.

Financé par l'USAID, l'AGSP au Mali intervient dans la gestion des contraintes liées à la participation des filles, la rétention et la réussite à l'école. Ces contraintes incluent les coûts directs et indirects, les facteurs socio-culturels tels que les mariages précoces, aussi bien que l'impact dévastateur du VIH et le SIDA sur les filles et leurs familles. Des bourses sont octroyées pour assurer l'accès aux opportunités éducatives et sont utilisés pour les frais d'école, fournitures scolaires, livres, uniformes, sacs à dos, des lampes tempêtes et des chaussures.

A travers l'AGSP, World Education a soutenu au Mali 8 000 filles qui sont désavantagées, handicapées, orphelines, et/ou affectées par le VIH. Les boursières ont bénéficié aussi d'une vaste gamme d'activités de mentoring. Le plus important est qu'elles aient participé aux cours de remédiation qui assurent la réduction des lacunes des filles en classe. En savoir plus.

Remonter vers le haut de la page.


Programme pour l'Education de Base et Equité (EBE)

En août 2008 World Education a commencé à travailler à Koulikoro, une région du sud-ouest du Mali, dans 50 écoles primaires ,10 jardins d’enfants, et 10 Centres d’éducation pour le Développement accéléré (CED), qui sont des écoles destinées aux jeunes de 9-15 ans déscolarisés depuis un certain temps. Chaque année, le programme œuvre pour augmenter les cibles à 50 écoles, 10 jardins d'enfants, et 10 CED, et afin d’atteindre, en 2012, 200 écoles, 40 jardins, et 40 CED. Le contrat du programme est renouvelé sur une base annuelle, si World Education atteint des objectifs annuels. Financé par l'UNICEF, trois projets différents sont mis en œuvre, ciblant:

1. Jardins d'enfants: Créer et favoriser les jardins d'enfants dans la région ; assurer la formation des moniteurs de classe ; et lier les activités génératrices de revenus aux jardins d'enfants afin de donner à leur comités de gestion la capacité d'investir pour s'améliorer.

2. Éducation formelle: World Education soutien la qualité et les ressources disponibles au secteur de l'éducation de base de Koulikoro. Les composantes du projet incluent la distribution de matériels scolaires dans les écoles, l'appui financier aux familles nécessiteuses comme motivation pour maintenir leurs enfants à l'école, faire la promotion de la participation parentale dans la gestion de l'école pour augmenter la responsabilité et l'analyse de la communauté pour développer des objectifs d'amélioration à partir de la base.

3. Les jeunes déscolarisés: Centré sur les CED, le projet travaille dans le domaine de la formation des éducateurs et la promotion de la participation communautaire dans la gestion des CED.

Le Programme pour l'Education de Base et l'Equité a pour but d'augmenter le niveau d'alphabétisation et d'apprentissage en ciblant les élèves du préscolaire, du primaire et les jeunes déscolarisées des différentes structures. EBE est mis en œuvre en collaboration avec les ONG locales de la région de Mopti, Kayes et Sikasso. A travers EBE, le but de World Education est d’améliorer l’accès et la qualité de l’éducation à Koulikoro.

Remonter vers le haut de la page.


Programme d’Education des Filles Batonga

World Education a été associé à la Fondation Batonga fondée par la chanteuse Ouest Africaine, auteur compositeur, et l'Ambassadrice Internationale de bonne volonté de l'UNICEF, Angélique KIDJO. Batonga soutient les filles au Mali pour leur permettre de continuer leur éducation au fondamentale et au-delà. La bourse couvre les frais de scolarité, les uniformes, et les fournitures scolaires, après l'école, les cours de rattrapage  qui aident les filles à améliorer leurs performances scolaires,  et les programmes de mentoring liant les filles aux volontaires de leurs communautés qui les encouragent vers la réussite et leur enseignent d'importants sujets en santé personnelle, y compris  la manière de se prémunir contre le VIH. Le programme est mis en œuvre en partenariat avec l'ONG locale Aide à l'Enfant du Désert et du Sahel (AEDS), l'associations de parents et de mères (en particulier), ainsi qu'avec l‘administration scolaire. Les filles de Batonga sont des anciennes bénéficiaires du Programme de Bourse des Ambassadeurs des Etats Unis en faveur de la Scolarisation des Filles (AGSP) au Mali.

Jusqu'ici, des bourses ont été attribuées à 75 filles au nord du Mali, une des zones les plus dures et les plus isolées au monde. Ces filles—toutes démunies—ont surmonté des obstacles incroyables afin de poursuivre leurs études. Batonga soutiendra les boursières de la 7ème à la 12ème année à l’aide de paquets de bourse. Par exemple, la région de Kidal est une zone particulièrement difficile en raison de l'instabilité due aux activités des rebelles. Quelques fois, les écoles sont fermées, ajoutant un défi supplémentaire à la possibilité d’étudier des filles. L'appui de World Education et la Fondation Batonga renforce leurs capacités de se maintenir à l’école et d’y étudier.

Remonter vers le haut de la page.


Le Projet Intégré pour l’amélioration de l’apprentissage à travers la participation communautaire et la formation des maîtres (Projet Intégré de Koulikoro)

Le Projet Intégré de Koulikoro, financé par World Education, est bâti sur nos forces en participation communautaire et formation des enseignants pour améliorer l'apprentissage dans dix écoles de Fana, une ville non loin de la capitale, Bamako.L'idée du Projet Intégré de Koulikoro (KIP), née d'une analyse institutionnelle, a prouvé que lorsque les activités de participation communautaire et de formation des maîtres sont réealisées en même temps, la qualité de l'enseignement et de l'apprentissage en classe s'en trouve améliorée. Afin d'améliorer l'éducation de base au Mali, ces deux interventions doivent être entrelacées. Le programme d'Amélioration de la Qualité et Equité de l'Education (AQEE) a fortifié notre vision du fait que donner l'opportunité aux parents de s'approprier leurs écoles et aux enseignants d'apprendre les uns des autres est la voie la plus sûre vers une amélioration durable de la qualité de l'éducation.

World Education est un pionier dans la promotion de la participation communautaire dans l'éducation. Nos modules de renforcement des Comités de Gestion Scolaire et de création des Associations de Mères ont amélioré la participation et ont lié cette participation à l'amélioration de la qualité des écoles. Nos modules d'alphabétisation et la méthodologie Sanmogoya ont été un véritable succès sur le terrain.

World Education est la première ONG au Mali à avoir implanté les Communautés d'Apprentissage (CA) dans les écoles publiques, communautaires, et médersas, qui sont des écoles primaires enseignant en arabe (contrairement à celles qui enseignent en français ou qui enseignent en bambara pour transitionner vers le français) et donnent des cours de religion. La CA est maintenant la stratégie numéro un du ministère de l'éducation pour la formation des maîtres déployés dans les écoles. World Education se concentre en ce moment  sur la formation des maîtres des classes multigrades à l’aide des CA. C'est un domaine qui serait dans l’intérêt du ministère de l'éducation continuer à développer. A travers le Projet Intégré de Koulikoro, World Education maintient son expertise continue dans le domaine des CA.

Remonter vers le haut de la page.